NOTRE SAVOIR FAIRE  NOTRE SAVOIR FAIRE

Acquisition

L’acquisition des données volumétriques et colorimétriques d’un objet s’obtient par scanner ou par photogrammétrie. Les deux techniques sont complémentaires et peuvent être combinées pour un rendu optimal.
Le scanner a pour avantage la rapidité et la précision de l’acquisition de la géométrie des objets. Par contre, le volume des données acquises peut être très important et peut demander des temps de post-traitements très longs.
Plusieurs types de scanner existent, adaptés à la taille et à la nature des objets à numériser.
La photogrammétrie, basée sur la photographie, a pour point fort la qualité des textures.
Il existe cependant à l’heure actuelle des limites à ses techniques, notamment pour les objets transparents, translucides, ou pour des matières brillantes avec des reflets comme le chrome par exemple. Des solutions techniques de contournement peuvent être étudiées. Mais c’est au cas par cas et en fonction de la nature de l’objet, sans certitude d’un résultat probant.

Optimisation

Une fois l’objet acquis en 3D, quelle que soit la technique employée, la structure même des données ne le rend pas directement exploitable.
Le volume d’informations est trop important et une étape d’optimisation est nécessaire. Elle dépend bien sûr du type d’utilisation finale de l’objet.
Un travail important de nettoyage et d’optimisation de la structure géométrique et colorimétrique des objets est nécessaire pour permettre leur valorisation pour des applications multiples. C’est une étape fondamentale si on veut obtenir la meilleure qualité.

Valorisation

Acquérir un objet en 3D ouvre une grande gamme de potentiel :

- interagir en 3D avec l’objet

- changer les  caractéristiques de l’objet ; volumétrique ou colorimétrique.

- imprimer l’objet en 3D

- intégrer l’objet dans une application 3D

- intégrer l’objet dans une application VR

- intégrer l’objet dans une application de réalité RA

- intégrer l’objet dans un jeu vidéo

- mettre l’objet dans le Métavers

- archiver l’objet pour l’avenir

- etc.

Concrètement un objet 3D peut être intégré pour de la communication en ligne sur le web, dans des applications, sur les réseaux sociaux, dans des casques VR, en réalité augmenté mais aussi être imprimé en 3D.

Nous pouvons vous conseiller et étudier avec vous la solution la plus adaptée à vos projets parmi la gamme des possibilités de communication possible. Nous pouvons travailler avec nos partenaires pour valoriser au mieux vos objets 3D.
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram